top of page

La posture en yoga, un espace heureux



"sthira-sukham āsanam" (II-46)


Âsana - nous dit Gérard Blitz dans sa traduction du Yogâ Sûtra - c'est “Être fermement établi dans un espace heureux” (II-46).


Vimala Thakar commente ce même sûtra ainsi : "Quand le corps est en relation avec la terre et peut prendre une posture dans laquelle il y a à la fois confort total et relaxation complète, cette posture peut être appelée âsana. Le corps y est stable sans être rigide : la souplesse, l'élasticité du corps sont maintenues" (cf Aux Sources du Yoga, Alain Delaye).


Espace heureux, confort total, relaxation complète, fermeté souple et élastique... Est-ce vraiment ce que nous vivons dans la posture ?

Au contraire violentons-nous systématiquement notre corps pour atteindre un objectif ? La performance guide-t-elle insidieusement notre pratique ? Forçons-nous, épuisons-nous notre corps pour tenter de relâcher les tensions physiques, mentales, émotionnelles ?


Le yoga nous invite à une libération de l'Être, notre pratique s'inscrit-elle sur cette voie ?

Ces questions méritent d'être contempler.


En Yoga de l'énergie, le mouvement, la posture émergent de la conscience-témoin, portés, soutenus par une respiration naturelle que l'on accompagne progressivement vers plus d'amplitude.

En BMC & Yoga®, une démarche similaire est proposée : nous sentons, ressentons le corps, la respiration, les contacts de la terre, de l'espace, nous honorons avec bienveillance les messages du corps, les limites, les résistances. Cette présence nous guide vers un mouvement, une posture ajustée au corps que l'on a, au corps que l'on est dans l'instant.

On évite ainsi la tendance à répété mécaniquement les mêmes fonctionnements, les mêmes schémas de mouvement, les mêmes postures, à laisser agir nos mémoires, et l'on invite une exploration toujours renouvelée, source d'evolution et de transformation intérieure.


Ici pas d'objectif, nous ne cherchons pas à atteindre la "belle posture", la "posture parfaite", nous vivons un voyage intérieur qui nous relie profondément à nos corps, à notre être.

La pédagogie invite ainsi à diminuer notre tendance au contrôle et au volontarisme pour aller vers une écoute, un laisser-être, un abandon à une intelligence plus grande ; elle crée les conditions pour que le mouvement, la posture se fassent sans effort.

La voie du yoga nous apprend ainsi, patiemment, à incarner notre humanité un peu plus chaque jour.




Traduction citation Bonnie Bainbridge Cohen, Fondatrice du Body-Mind Centering®

"Une posture de yoga peut-être simplement une action mécanique, un exercice. C'est bien si c'est ce que vous voulez. Est-ce bien ce que vous voulez ? Si vous désirez plus, alors commencez par ne pas vous forcer avec diligence dans les formes, mais laissez les formes émerger de vous."





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page